Dossier d'été : Les cahiers de vacances, pour ou contre ?
Le mercredi lecture

Dossier d’été : Les cahiers de vacances, pour ou contre ?

Spread the love

Arrivé aux beaux jours, les sandales, les crèmes solaires, mais surtout les cahiers de vacances prennent d’assaut les commerces ! Saviez-vous d’ailleurs que la première semaine de juillet, ils se situent en première place en ce qui concerne la vente de livres ? Pour cause, beaucoup de parents en achètent. C’est une manière de se rassurer, quelque part, que tous les acquis de l’année ne finissent pas aux oubliettes. Cependant, quels sont les avantages et les inconvénients de ces cahiers ? Faudrait-il être pour ou contre les cahiers de vacances ? 

Pour ou contre les cahiers de vacances :

 

Les avantages du cahier de vacances : 

 

Qu’on se le dise, les cahiers de vacances sont de véritables outils pédagogiques. Ils permettent aux enfants de revoir des bases voir d’approfondir certains apprentissages.

 

L’avantage, c’est qu’avec leurs exercices haut en couleur et souvent ludiques, il y a un côté non-formel. Les enfants peuvent y aller à leur rythme sans subir la pression scolaire. De plus, généralement écrit par des pédagogues, le contenu s’adapte à l’âge de nos loulous. Cela évite, de manière générale, les frustrations liées aux exercices trop compliqués. 

 

Néanmoins, si les avantages de ces supports sont nombreux, il faut bien les utiliser. Auquel cas, ils peuvent devenir très vite la bête noire de nos enfants !

 

Attention à ne pas être dans la démesure :

 

C‘est un fait, les vacances sont faits pour se reposer et faire des activités que l’on n’a pas forcément le temps de faire habituellement. Il ne faut donc pas faire des cahiers de vacances au détriment d’autres activités : visite de musée, aquarium, zoo… L’apprentissage ne se résumant pas à des exercices papiers ! De plus, on préconise de ne les commencer qu’au mois d’août. Ainsi, l’enfant aura laissé loin derrière lui, la pression scolaire. 

 

Bien entendu, il va de soi qu’il faut choisir un cahier adapté au niveau de l’enfant et surtout, j’insiste sur ce point, le cahier doit être un moment de plaisir et d’échange, pas une contrainte. Se disputer avec son enfant ou lui mettre la pression parce qu’il n’arrive pas à faire un exercice serait clairement contre productif ! Dans ce cas-là, le cahier de vacances devient un véritable calvaire au point que les années qui suivent, l’enfant le redoutent. Essayer donc de rester calme et de choisir un cahier qui alterne entre exercice sérieux et exercice plus récréatif. L’enfant restera concentré, mais y prendra quand même du plaisir. 

 

Pareillement, rien ne sert de faire 6 heures de travail par jour. En faire un petit peu oui, de trop ne donnera pas envie à votre enfant de retourner sur les bancs de l’école. 

 

Vous l’aurez compris, tout est une histoire de dosage avec le cahier de vacances ! À vous de jauger selon vos enfants et vos habitudes, mais le maître-mot est : Keep Calme, Be Cool !

 

Les cahiers de vacances pour ou contre ?

Et chez nous, pour ou contre les cahiers de vacances ?

 

Ici, on est pour ! On en fait de temps et temps et on ne se prend pas la tête même si le cahier à la fin des vacances n’est pas fini. On en fait principalement sur les jours pluvieux pour s’occuper et à la demande du loulou, qui à son âge, adore faire des petits exercices. S’il n’arrive pas à faire quelque chose, on passe l’exercice et on y revient plus tard en expliquant d’une autre manière. Parfois, ça passe, et si ça ne va pas, on le met aux oubliettes et tant pis ! Je ne suis pas maîtresse et je le sais ! J’essaie de rester pédagogue, mais pour rester dans un moment convivial, je préfère passer un exercice que rendre mon fils triste et frustré !

 

Et chez toi, on est pour ou contre les cahiers de vacances ? 

 

BLOG BON PLAN

Autre article :  Usborne : Apprendre à compter avec Poppy et Sam, livre d’autocollants. 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *